Paroisse de
    Claye Souilly

 
Accueil du site >  Editos
Murmures de Pâques
dimanche 16 mars 2008

Le murmure continue aujourd’hui. J’ai compris depuis longtemps qu’il ne désertait aucun de mes combats, ni ceux de ce monde.

Depuis longtemps, il murmure… Je n’y ai d’abord pas fait attention, me laissant faire comme une terre assoiffée qui absorbe l’eau. Un murmure à la fois extérieur et profondément intérieur, jamais mièvre ni obsédant, qui a ouvert des portes en moi, défriché de nouvelles terres, ramené la paix en certains lieux. Et puis j’ai découvert à l’œuvre chez les autres ce même murmure tenace et patient. Au lieu de me tirer hors de moi-même, ce murmure me renvoyait sans cesse à ma vie pour la déployer dans le plus ordinaire des jours.

Peu à peu, l’auteur de ce murmure s’est fait connaître, dans un étonnant mélange d’évidence et de cache-cache. Me racontant l’histoire où- chose incroyable !- je trouvais ma place auprès des autres. L’histoire d’un amour en marche, qu’on n’arrête plus, et qui depuis les soirs et les matins des premiers jours, bouillonne d’une telle force de vie qu’il va jusqu’à rouler les pierres de nos tombeaux.

Le murmure continue aujourd’hui. J’ai compris depuis longtemps qu’il ne désertait aucun de mes combats, ni ceux de ce monde. Que ni le bruit de la guerre et de l’argent, ni les discours convenus et vides, ni les trahisons, lâchetés et pauvretés de tous les jours ne pouvaient l’arrêter ou le décourager. Qu’il s’offrait, libre et debout, à chaque fois que nous faisions la douloureuse expérience de n’être pas les maîtres de la vie et du monde. Particulièrement quand la maladie, l’échec, la solitude, la disparition d’un être cher, la précarité… risquaient de nous faire basculer dans la nuit.

Un murmure comme un souffle, qui poursuit inlassablement son travail de résurrection. Qu’en ces jours tournés vers Pâques, nous laissions murmurer en nous celui qui assure nos pas dans ces passages où la vie nous attend.

François Boëdec ( Jésuite ) . Revue Croire Aujourd’hui ( mars 2008 )


Répondre à cet article