Paroisse de
    Claye Souilly

 
Accueil du site >  Editos
« Les bouquets de fleurs »
samedi 10 mai 2014
par Père Michel Henrie

Le radieux printemps élance vers les cieux une multitude de fleurs et de parfums, à l’image de la profusion du monde créé au milieu duquel nous vivons.

Membres de l’Eglise catholique, nous sommes particulièrement sensibles à cette efflorescence. Les dons de Dieu sont magnifiques, et nous lui rendons grâce. Regardons aussi avec gratitude la multitude des hommes et des cultures, tous insérés dans l’Alliance divine. N’est-ce pas un sublime bouquet ?

Le temps pascal, tout au long de ce mois, nous redit combien nos frères aînés dans la foi ont fait l’apprentissage, parfois avec difficulté, de la rencontre des divers membres de l’Eglise naissante. Cependant, jamais ils ne manquaient de l’assurance que donne l’Esprit-Saint, pour que la Bonne Nouvelle parvienne à tous.

L’apôtre Paul, à cet égard, demeure le modèle incomparable du zèle apostolique. En cette période de l’année, portons dans notre prière tous les enfants et les jeunes qui grandissent –j’allais dire « fleurissent »- au sein de notre Eglise ; il y aura des premières communions, et bientôt des professions de foi. Sans parler du sacrement de Confirmation que notre évêque donnera au cours de la vigile de Pentecôte. A l’instar des « compagnons d’Emmaüs » que la pédagogie du catéchisme donne aux enfants qui se préparent à la "première des communions’", j’encourage chacun et chacune à avoir le souci d’accompagner au moins une personne vers le Seigneur Jésus.

Mission en actes !

Méditation à faire personnellement –et, si possible, avec quelques autres :

« Frères,… soyez les pierres vivantes qui servent à construire le Temple spirituel, et vous serez le sacerdoce saint, présentant des offrandes spirituelles que Dieu pourra accepter à cause du Christ Jésus… Vous, vous êtes la race choisie, le sacerdoce royal, la nation sainte, le peuple qui appartient à Dieu ; vous êtes chargés d’annoncer les merveilles de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière » (1ère lettre de saint Pierre 2,5.9).

Père Michel Henrie,
prêtre référent des secteurs d’Annet et de Claye


Répondre à cet article