Paroisse de
    Claye Souilly

 
Accueil du site >  Homélies
4ème dimanche de l’Avent.Avec Jésus et Marie,que nos visites deviennent des "visitations"
dimanche 20 décembre 2009
par Père Boutros Khalil

Avec Jésus et Marie, que nos visites deviennent des "visitations" Dans quelques jours, nous allons fêter Noël. La liturgie de ce dimanche est remplie de cette joie à venir. Bien sûr, les textes bibliques ne se réjouissent pas du réveillon qu’on va préparer ni des cadeaux que l’on sait cachés quelque part dans la maison. Notre joie, c’est plutôt celle d’une famille qui attend "un heureux événement." Cet événement ce n’est pas seulement la naissance d’un petit enfant, c’est la venue de Dieu sur terre. Nous nous réjouissons particulièrement en relisant l’évangile de la Visitation qui est un mystère joyeux par excellence.

Rappelons-nous : Marie vient de dire "oui" au projet de Dieu qui lui a été transmis par l’ange Gabriel. Plus que jamais, elle est la Servante du Seigneur. Aussitôt, elle se lève et elle se met en route pour aller auprès de sa cousine Élisabeth devenue enceinte du futur Jean Baptiste. En toute hâte, elle va parcourir environ 150 kilomètres. Elle n’est pas préoccupée de sa propre fatigue. Elle sent qu’Élisabeth a besoin d’elle sur le plan matériel, psychologique et spirituel. Il lui faut bien sûr une aide ménagère mais aussi un être pour communier avec elle au mystérieux bonheur de la vie.

La Vierge Marie n’a pas changé : si nous l’appelons, elle court toujours vers nous. Et Jésus est en elle ou à ses côtés. Bien sûr, nous ne sommes pas Élisabeth et Marie n’est pas notre cousine : elle est bien plus puisqu’elle est notre mère. C’est Jésus qui l’a voulu ainsi quand il était sur la croix. La Vierge Marie est venue dans notre vie. Elle vient toujours comme pour Élisabeth. C’est avec elle que nous nous préparons à vivre un vrai Noël et à accueillir le Christ Sauveur dans notre vie.

La raison d’être de Marie, sa vocation, c’est son Fils. Elle ne vit que pour le donner au monde. A l’approche de Noël, elle est là pour nous inviter à l’accueillir, lui donner la première place dans notre vie et faire "tout ce qu’il nous dira." Avec lui, c’est la joie, c’est l’amour qui entrent dans notre vie. Il est celui qui vient "nous rendre espoir et nous sauver." Il veut habiter le cœur des hommes. Alors oui, soyons dans la joie et l’allégresse.

Ils sont nombreux dans notre monde ceux et celles qui vont fêter Noël sans penser à cette bonne nouvelle. Tout est prévu, le sapin, les décorations, les cadeaux, le réveillon, mais on oublie Celui qui est à l’origine de ces festivités. Certains en viennent même à penser que la religion n’a rien à voir avec la fête de Noël. Alors, comme Marie et avec elle, nous sommes tous appelés à nous mettre en route "rapidement". Nous sommes envoyés dans ce monde pour y être les témoins et les messagers de l’amour qui est en Dieu.

La visitation c’est quand une personne vient à nous avec Jésus en elle. Quand l’Amour s’approche de nous, c’est quelque chose d’extraordinaire. La visitation c’est aussi quand nous allons vers l’autre, en particulier vers celui ou celle qui souffre de la solitude, la maladie, la précarité. Nous voulons l’aider mais aussi lui porter ce Dieu Amour et le faire resplendir dans la mesure où il nous habite. Et comment ne pas penser à toutes ces personnes qui vont porter l’Eucharistie aux malades ? Elles vivent ce parcours comme Marie dans un cœur à cœur silencieux avec ce Jésus qui est entre leurs mains. Et nous n’oublions pas les catéchistes qui portent le Christ à des enfants qui le connaissent si peu dans leur famille

A l’approche de Noël, nous venons puiser auprès de Celui qui est à la source de tout amour et de toute joie. Puis comme Marie et avec elle, nous sommes envoyés. Ce n’est pas pour demain ou plus tard mais pour aujourd’hui. Elle s’est mise en route "aussitôt" après l’annonce de l’ange. Pour nous aussi, la mission est une priorité absolue qui ne doit pas attendre. Avec Marie, nous apprenons à ouvrir nos yeux, notre cœur et nos mains à toutes les situations de souffrances dans nos familles, nos quartiers, nos villages. C’est avec elle et avec Jésus que nos visites pourront devenir des "visitations."

A la fin de la messe, nous entendons cette parole : "Allez dans la paix du Christ…" C’est un envoi en mission. Nous sommes envoyés pour porter la paix à tous ceux et celles que nous rencontrerons sur notre route. Demandons au Seigneur qu’il nous donne de suivre l’exemple de Marie. Avec elle, nous allons porter le Christ aux hommes d’aujourd’hui ; nous allons leur dire la bonne nouvelle de sa présence et de son amour.

Jean Compazieu, prêtre de l’Aveyron (20/12/2009)


Répondre à cet article

Documents joints à cet article :