Paroisse de
    Claye Souilly

 
Accueil du site >  Editos
Pour une conscience vive.
mercredi 10 juin 2009

La conscience n’est pas un instinct infaillible auquel nous pourrions nous abandonner sans réfléchir. Elle a besoin d’être éclairée et nourrie.

Il y a des mots qu’on voudrait voir remis au goût du jour. Celui de « conscience » en est un. Entre la mauvaise et bonne conscience que l’on donne ou que l’on se donne, le mot a du mal aujourd’hui à se frayer un chemin. Les uns redoutent tout « examen de conscience » qui serait forcément moralisateur et revendiquent une autonomie qui ne doit rien à personne. Les autres craignent précisément cette liberté de jugement responsable, doutant que l’homme soit capable par lui-même de choisir ce qui est bon pour lui. Appréciations fausses et graves au moment même où l’on mesure, en de nombreux domaines, les dégâts occasionnés par des discours et des comportements sans conscience.

Pour les Chrétiens, la conscience ne peut être ennemie ni de l’homme ni de Dieu. Bien au contraire. Le concile Vatican II l’a rappelé avec une infinie justesse : « La conscience est le centre le plus secret de l’homme, le sanctuaire où il est le seul avec Dieu et où sa voix se fait entendre ».

Mais si l’Eglise et la tradition chrétienne attachent avec raison un grand prix à la conscience, celle-ci n’est pas un instant infaillible auquel nous pourrions nous abandonner sans réfléchir. Quels que soient les domaines de notre vie (relationnelle et familiale, sociale, politique, économique et financière, ecclésiale…), elle est toujours à éveiller et à éclairer pour aider à la décision. Le travail de discernement s’appuie sur la parole entendue et échangée, avec Dieu et avec les autres. En cela, l’expérience de communautés croyantes, ouvertes et enracinées, l’écoute bienveillante de la vraie tradition de l’Eglise, une vie spirituelle fondée et nourrie, sont une aide précieuse pour que s’affermisse une conscience libre que Dieu désire tant pour chacun. Et dont notre monde a particulièrement besoin.

François Boëdec ( Jésuite )

Revue Croire Aujourd’hui (mai 2009 )


Répondre à cet article

De la même rubrique :

Sur le même thËme :