Paroisse de
    Claye Souilly

 
Accueil du site >  Editos
La vraie mesure de nos jours
samedi 7 juin 2008

Il faut un peu de douceur envers soi - et d’humour - pour regarder tranquillement et lucidement son existence.

Il y a des moments dans nos vies où nous sommes conduits à faire le bilan des années écoulées. Que ce soit vers la quarantaine ou à l’occasion d’un changement : départ en retraite, deuil, déménagement… sans parler, bien sûr, de ces moments où l’on voit ses forces décliner, et le grand passage approcher. Le regard que l’on porte alors sur sa vie n’est jamais anodin.

Il y a plusieurs manières de contempler le temps passé, les choix faits- et ceux qu’on n’a pas faits-, les occasions ratées comme le prix des fidélités. Amertume, rancœur, regret… peuvent rester tapies dans des coins de notre mémoire. Et il faut un peu de douceur envers soi – et d’humour – pour regarder tranquillement et lucidement son existence.

Que puis-je dire de ma vie ? De mes combats et de mes doutes, de mes impatiences et de mes petites victoires, de ce que j’ai ardemment désiré et de ce que j’ai finalement construit ? Combien de temps faudra-t-il encore pour m’accepter tel que je suis, avec mes forces et mes faiblesses, et me réjouir de tout ce qui a été bon ?

Mais le plus important est de rester ouvert à ce qui vient, au-delà de ce qui peut sembler inachevé et bancal. « La vraie mesure de nos jours », comme dit le psalmiste (Ps 89), se laisse découvrir dans tout ce qui, au quotidien, dans les grands et petits moments, porte la marque de cette ouverture radicale à la vie . Il s’agit, à chaque étape de l’existence, d’être vivant jusqu’au bout. En faisant le seul choix qui nous humanise, celui toujours risqué de donner et de recevoir.

Certes, il ne nous appartient pas de savoir comment notre vie porte fruit, et il faut parfois du temps pour comprendre qu’il n’y a pas qu’une manière d’aimer. Mais en ces moments où nous regardons à quoi nous sommes depuis toujours appelés, nous ne sommes pas loin du cœur de Dieu.

François Boëdec ( Jésuite )

( revue croire aujourd’hui n° 246)


Répondre à cet article